24 janvier 2010

Gégé flingueur...

Dans l'édition de LibéLyon datée du 22 janvier 2010, le gone Olivier Bertrand (qui est l'un des rares à tenter de faire du journalisme dans cette feuille jadis de gauche) nous révèle les échanges acrimonieux entre le Gégé Merdelion et à sa camarade socialisse Nathalie Perrin-Gilbert, maire du 1er arrondissement. Y s'en suit, toute une série de commentaires où les supporters de l'une et de l'autre s'emploient à souligner les mérites ou les turpitudes de l'un ou de l'autre... Je vous laisse le soin d'aller voir, acque vos propres quinquets, ce dont y s'agit, à l’adresse suivante : http://www.libelyon.fr/info/2010/01/politique--.html 

Bref, comme disait un ami de ma connaissance, "ce qu'il y a de bien au PS, c'est qu'on peut dire du mal de tout le monde, ça fait toujours plaisir à quelqu'un..." (Encore que je ne soye pas convaincu qu'y s'agisse là d'une spécificité du PS...). Cette avalanche de commentaires belliqueux m'a incité à y mettre mon grain de sel.

gnafron4Pour moi, parsonnellement, y ne me semble pas que l'on puisse faire de Mme Nathalie Perrin-Gilbert un modèle de l'action politique. Faut dire que j'habite dans son arrondissement (celui dont elle est maire...) et qu'il m'est arrivé de la croiser et même d'échanger avec elle sur la chose publique. Le moins que je puisse écrire, c'est que je n'en ai pas gardé que des souvenirs impérissables... A l'évidence nous ne partageons pas exactement la même conception de l'engagement politique. Mais, par ailleurs, d'un autre côté, y faut aussi lui reconnaître des prises de position très fermes et qui méritent le respect ; je pense notamment à ces interventions au sujet des sans-papiers et son soutien à ceusses de mes voisins qui se sont courageusement engagés aux côtés du Réseau Education Sans Frontière. Bref, elle ne me semble mériter ni les excès d'honneur ni les indignités que l'on peut lire ici ou là.
Quant à Gégé 1er, y me semble qu'y devrait faire preuve de plus de prudence en se lançant dans les attaques personnelles et en se référant à des histoires anciennes qu'il réécrit à sa façon. Y serait sans doute bien inspiré de se rappeler que l'un des premiers films des frères Lumière s'intitulait "l'arroseur arrosé"...

Le Gégé, il a pas toujours été le Merdelion, il a connu des périodes moins glorieuses. Maginez-vous que quelques tarabates, mal intentionnés, se lancent, en suivant son exemple, à raconter des histoires plus ou moins inventées sur le temps où le Gégé comptait sur les autres pour vivre de la politique...

Petêtre qu'y serait temps de passer à d'autres méthodes et d'en finir acque les ragots et les calomnies.

Bon, assez de chianlages ! on va se grouiller le poil des jambes, arrêter de se focaliser sur les ceusses que font profession de tirer les ficelles et tâcher moyen de se rappeler que la politique c'est pas réservé aux quéques uns qui en vivent !

Vive la Sociale... et les pots de Côtes !

Gnafron

Posté par gnafron à 17:39 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Gégé flingueur...

    Gnafron ....lre retour

    Gnafron reprend du service



    c'est super , je me disais aussi que sa plume devait commencer à le démanger, compte-tenu de l'actualité lyonnaise !

    Posté par vigilance, 26 janvier 2010 à 08:45 | | Répondre
Nouveau commentaire