08 mars 2011

A bas la calotte et les hypocrites, sacrés vains dieux !

Gnafron_des_villesDieu m’en est témoin, je ne peux pas piffrer les religieux !

J’aimerais encore mieux monter une empeinte par un escayer à noyau, ou ingurgiter, cul sec, deux pots de vin de Brindas, ou encore avaler un flacon entier d’huile d’Henri V, plutôt que de pactiser acque ces exploiteurs du genre humain. D’ailleurs, tous les chenus du comptoir du père Coquard vous le diront, je n’entame jamais mon deuxième pot de Côtes sans lever mon verre au cri de "A bas la calotte !".

Je crois qu’on peut pas se tromper sur mon compte, rapport à mon aversion viscérale pour l’opium du peuple.

Mais si je déteste les religieux de tous poils, j’exècre encore plus ceusses qui se délectent avec ostentation d’une haine spécifique pour une religion particulière. Dans les années 1930 et suivantes, ceux-là vomissaient sur les juifs. On sait ce qu’il advint de cette haine sélective. Au jour d’aujourd’hui, les mêmes, ou leurs héritiers, éructent contre les musulmans. Y a pas besoin d’être allé longtemps à la communale pour savoir ce que signifie cette haine disjonctive et l’effet qu’elle peut produire sur la marche de la République.

Pour tout bon républicain qui se respecte, qu’y soye des Pentes ou d’ailleurs, y a pas à barguigner : y faut rejeter également toutes les religions, sans distinction ni préférence, ou bien les accepter toutes.

 

A bas la haine sélective, sacrés vains dieux !

Gnafron

 

 

 

Posté par gnafron à 19:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur A bas la calotte et les hypocrites, sacrés vains dieux !

Nouveau commentaire