"Les journaux appartiennent à des gens riches. Ces gens riches sont tous membres du même club. Bien sûr, il y a de la concurrence, une concurrence terrible pour la diffusion, les nouvelles à sensation, les scoops. Tant que ça n’entame pas le prestige, les privilèges et la position des propriétaires. Si c’est le cas, le couvercle est mis aussitôt."

 Raymond CHANDLER The long good-bye (Sur un air de navaja)